les ponts habités

le Pont aux Meuniers Au XIVème siècle, à Paris, il y avait cinq ponts qui enjambaient la Seine depuis l'île de la Cité : trois vers la rive droite, et deux vers la rive gauche.

Le plus en aval, rive droite, portait le nom de Pont aux Meuniers, car il était équipé de moulins mus par la force de la rivière (voir l'illustration). Le suivant, le pont au Change, avait prit ce nom en 1141, lorsque Louis VII ordonna aux changeurs (les banquiers) de s'y établir. Le suivant était le Pont Notre-Dame. De l'autre côté se trouvait le Petit Pont, en amont, puis le Pont Saint-Michel en aval.

Ces ponts étaient tous garnis de maisons, d'ateliers ou de boutiques. Ils formaient de véritables rues traversant le fleuve. Artères commerçantes par définition, ces ponts étaient très fréquentés, et l'étroitesse de la voirie qui restait libre entre les constructions les rendait encombrés en permanence. Assez fréquemment les façades intérieures de ces ponts étaient couvertes de nouvelles décorations (permanentes ou temporaires), particulièrement lors de célébrations ou de victoires, traités de paix, naissances royales, couronnement, etc..

De plus, leurs construction en bois (et non en pierre) ainsi qu'une certaine négligence dans leur entretien a causé l'effondrement de plusieurs de ces ponts habités. Ils furent progressivement reconstruits en pierre.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet